AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 uc, just today; Plum.

Aller en bas 
AuteurMessage
Plum Gray

avatar

Nombre de messages : 4
Age : 35
‹3 : ethan;;
MOOD : too sexy for my shirt (a);;
I... : « Lui inculquer quelques notions féministes, évidemment. Pendant que mon mari était coincé devant sa télé sinon il aurait encore gueuler parce que soi-disant le petit est trop jeune, et patati, et patata. Mais il faut bien qu'il voit à quel point le monde des femmes est cruel dès le plus jeune âge non ? »
WHO WITH WHO ? : Ethan. oh chou, t'es toujours aussi sexy. J'ai fait vingt conquêtes cette semaine dont trois mecs trop canon mais tu sais bien, c'est toi que j'aime, que je veux pour moi toute seule. Chéri, je ne me moquerai pas de toi si tu n'as fait que sept conquêtes comme la semaine dernière, puisque moi je t'aime comme cent - sans compter Erick bien sûr huhu.
Erick.: quelle brio dans tes faits et gestes, et oh! quel beau corps bien sculpté. au fait, Nate a encore fait dans sa couche. Tu t'en occupes hein ?
Hellena. Pfiou, heureusement que t'es là sinon, qu'est-ce que je pourrais faire sans toi ? Tu lui donnes le biberon pendant que je rejoins Ethan steuplé ?
Tom. Merci, grâce à toi, je ne vis plus dans la peur constante qu'un être malfaisant appelé personne âgée me vole mon bébé. Et je sais mettre des pains encore plus redoutables qu'avant. Very Happy
Brooke. Ah, que je l'aime cette cliente là. Elle, elle croit à mes pouvoirs au moins. Tenez, quand je lui ai dis qu'elle irait faire ses courses la semaine prochaine, elle a eu l'air trop convaincu.
Soho, Seth. Une fête sans vous n'est pas une fête, tout comme un remake de vieux films n'en est pas un sans pop-corn. La prochaine fois, vous ramenez la bière hein ? Ethan a enfermé la sienne dans un coffre-fort.

Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: uc, just today; Plum.   Mer 6 Aoû - 19:18

    'cause it's you and me and all of the people
      PRENOM/PSEUDO : Victoire.
      CACAGIRL ou PIPIBOY ? Choix number one Jean-Pierre.
      NIVEAU DE RP SUR 20 : Aucun problème pour les quinze lignes, mais je ne peux pas juger.
      COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE RPG ? Partenariat.
      UN COMMENTAIRE ? Très bon concept. (ll)

    with nothing to do, nothing to lose
      NOM : GRAY. « Comme vous pouvez le constater, je porte le nom de mon mari, soit Ethan Gray. J'aurai bien préféré conserver mon patronyme mais l'individu sexiste avec lequel je partage désormais ma vie a refusé catégoriquement. Malgré tout ça, je l'aime quand même. Décidément, ma bonté me perdra. »
      PRÉNOM(S) : PLUM, LILY-ROSE. « Je n'ai pas grand chose à dire en ce qui concerne mes appellations, excepté peut-être que le premier qui m'appelle Lulu, c'est mes dix doigts dans sa tronche. Capici ? »
      ÂGE : 25 ANS. « Oh mon Dieu. J'ai bientôt trente ans, je suis bientôt vieille. Ah, faites pas celui qui essaye de compatir à la douleur des autres, je vois bien que vous en avez rien à faire. Enfin, si je continue mon jogging quotidien et que j'arrête de m'empiffrer de chocolat, ma vieillesse précoce ne devrait pas être trop visible, je crois. J'espère, en fait. »
      NATIONALITÉ : BRITANNIQUE. « Enfin, nationalité anglaise quoi. Vous voyez les grandes cabines rouges pour téléphoner, les bus qui ont deux étages, et le monsieur suicidaire qui se pose des questions débiles avec un crâne dans la main ? Tout ça, c'est from England mes petits. »
      STATUT : MARIÉE. « Et je trompe mon mari. Oups, ça j'étais pas censé le dire. Mais c'est juste pour le fun vous savez hein, je l'aime mon Ethan, huhu... »

    and it's you and me and all of the people
      NOUS SOMMES DIMANCHE, LA DERNIÈRE COUCHE VIENT D'ÊTRE UTILISÉE. IL N'Y EN A PLUS ET IL FAUT CHANGER VOTRE ENFANT... ALORS ?
      « Dès le début de la journée, tout était infernal. De toute manière, en fin de semaine, j'ai toujours les nerfs en pelote. Je ne parle pas du samedi, oh non ! C'est toujours une journée divine où mes amies quittent leur bureau respectif et se joignent à moi pour une petite séance parlotte de tout et de rien entre fille. Hier, nous nous sommes installées chez moi et nous avons comparer nos époux. Je dois dire que j'ai vaillamment défendu l'intérêt de mon mari chéri, ndlr Ethan, et pas mal des autres filles ont reconnu le trouver chou. J'étais fière de cet avis partagé mais je leur ai clairement fait comprendre qu'il était à moi, rien qu'à moi, mrow. Non mais oh, faut pas trop fantasmer non plus. Aussi, si j'adore le samedi, c'est parce que Annie, notre voisine âgée de dix-neuf ans, est toujours ravie de prendre notre petit Nate chez elle, le temps d'une soirée. Ainsi, le samedi est un jour où je peux dévorer mon petit Ethan tout la soirée, toute la nuit, mrow bis. Enfin bref, malheureusement, toute bonne chose à une fin, et cette fin arrive avec le dimanche matin. Reprenons donc notre récit là où nous l'avons laissé. Ce dimanche matin donc, rien n'allait. Je m'étais réveillée aux côtés de mon homme, qui dormait encore paisiblement. Après avoir déposé un baiser sur son front, j'ai enfilé ma robe de chambre et mes pantoufles, et j'ai pris le chemin de la cuisine. Ah, comme j'étais bien dans mon grand lit deux places, blottie contre mon mari, qui m'avait jusqu'à tard, encore plus gâtée que d'habitude - même si je dis ça tous les samedis - et qui avait passé sa paume contre ma joue dans un mouvement de va-et-viens délicat jusqu'à ce que je soupire dans les bras de Morphée. J'aimerai tant qu'il soit comme ça généralement, et pas que le soir, alors qu'une atmosphère intime se dégage dans toute la maison. Désormais, je devais me contenter de mon peignoir pour me réchauffer, et imaginer que son col moelleux était semblable aux bras d'Ethan qui entouraient mon cou avec tant de délicatesse. Mais bon, il fallait bien que je me lève pour préparer le petit-déjeuner. Je me souviens avoir sorti la brioche achetée la veille, et avoir mis mon bol et celui de mon mari à chauffer, ces derniers contenant chacun un café au lait. Pour mon petit bambin, que j'irai chercher toute à l'heure, ce serait le biberon, comme d'habitude. C'est à ce moment-là que la malédiction a débuté: un grand cri sonore, qui répétait sans cesse maman. Voilà ce qui m'a fait lâcher les deux bols, qui se sont fracassés sur le carrelage tout propre de la veille. Évidemment le liquide brûlant a giclé sur mon peignoir, mes chaussons, ainsi que mes jambes, et j'ai serré les dents afin de ne pas crier. Je me suis vivement retournée, et c'est là que j'ai aperçu Annie, tenant Nate dans ses bras, ce dernier semblant très content de me voir. Avant que je n'ai pu laisser un son franchir mes lèvres, la jeune femme a tout expliqué:
      - Excusez-moi, madame Gray, de vous dérangez si tôt un dimanche, mais hier, Nate a vraiment eu du mal à dormir. J'ai fait comme d'habitude pourtant, mais, comment dire... Nos maisons sont proches, et lui et mois nous vous avons entendu... faire de drôles de bruits, crier, même, je crois. Il avait très peur pour sa petite maman vous savez, et comme il semblait impatient de rentrer, je vous l'ai ramené.
      - Des... Des cris, des bruits étranges, dites-vous ? Ah, oui... Je, je... je me suis coupée hier et j'ai... suffoqué bruyamment quelques minutes avant de trouver un bandage adéquat.

      Oh, mince. Je ne m'étais jamais rendue compte que nous faisions autant de bruits, Ethan et moi. En même temps, il est tellement sauvage, et moi féline... J'aurai dû m'en douter. Mais bon, de toute manière, j'ai réussi à improviser un truc, débile soit vu que la baby-sitter a dix-neuf ans et qu'elle n'est pas gogole, mais au moins, je ne suis pas restée sans rien dire. J'ai récupéré Nate et j'ai congédié la jeune femme, en lui donnant un petit billet. Je le sentais bien, que cette journée allait être terrible. D'ailleurs, j'étais toujours entrain de souffrir à cause du café bouillant qui m'avait arraché la peau de mes jambes si impeccables en temps normaux. Bref, alors que mon gamin me baver sur l'épaule, mon mari a enfin daigné se lever. Sans voir que je tenais notre bébé dans mes bras, il m'a salué d'un très romantique:
      - Oh bébé, hier soir c'était le pied, ça compense largement mes sept conquêtes; je t'aime chou. Au fait, tu as quand même dormi ?
      Nous nous sommes échangés un baiser, et je lui ai tendu Nate, tout en lui résumant l'état actuel des choses, qui se trouvait ne pas être terrible pour le moment. Quand je lui ai raconté le passage des "bruit bizarres", il a passé sa main derrière son cou, et a juste dit que c'était vraiment impossible de faire moins de bruit parce que... euh, la suite ne vous regarde pas. Alors que mon mari préparait deux nouvelles bols de café et le biberon du petit qui n'avait pas eu l'occasion de déjeuner chez Annie, je me suis occupée à nettoyer le carrelage, en étant convaincue qu'une trace de cette mésaventure resterait présente à jamais. Bingo, une belle auréole, minuscule soit mais bien présente, a décidé de gâcher la perfection de notre sol. Après ces évènements, une période de calme s'est installée. Nous avons laissé notre bambin dans son parc en plastique avec quelques jouets, pendant que nous regardions une série à la télé. Cela fait, j'ai préparé les traditionnels sandwichs du dimanche, et nous nous sommes contentés de ce casse-croûte. Je me croyais à l'abri de tout évènement mauvais, à part peut-être la monotonie de cette journée qui m'ennuyait profondément. En plus, il pleuvait des cordes dehors, alors adieu le petit passage au parc en famille. Rien de pire ne pouvez arriver, mais le drame est survenu l'après-midi même. Alors que mon mari me trompait avec sa maitresse préférée, la bien-nommée bière américaine, cela affalé devant un match de foot, je me suis retrouvée seule et sans affectation particulière, sinon aller m'occuper de mon gamin. Non pas que je n'aime pas mon petit chéri, mais là franchement, j'avais un sérieux coup de barre. D'un pas lourd et anti-dynamique, je me suis dirigée vers sa chambre. Elle était vraiment belle, il faut l'avouer; le revêtement mural était d'un beige parfait, et les différentes moulures et bordures en bois étaient peintes en bleu turquoise. Le parquet était impeccablement ciré, comme d'habitude, et aucun désordre ne régnait. D'un côté, le petit lit à barreaux blancs et aux draps bleus, de l'autre se trouvait le parc assortie aux coloris de la chambre, avec à ses côtés une petite malle qui contenait des jouets et plusieurs étagères sur lesquelles étaient alignés quelques livres. D'un seul coup, dans cet environnement serein, je me suis sentie un peu mieux... jusqu'à ce qu'une odeur nauséabonde vienne gâcher ma quiétude. Apparemment, il fallait impérativement changer les pampers de Nate. Dans un nouveau soupir, je décidai de m'exécuter. Tiens, en même temps que je lui changerai ses couches, je pourrai lui apprendre quelques principes féministes, me disais-je. En même temps, monsieur-le-sexiste-alias-mon-mari avait toujours refusé que je le fasse, prétextant l'âge du petit. Mais là, il était trop occupé avec son alcool alors hein, rien à cirer. Ainsi, alors que je commençais à défaire les langes de mon bambin, ce dernier confortablement installé sur sa table à langer, je lui ai parlé d'importantes femmes anglaises qui se sont battues pour la cause féminine, et j'ai également fait une petite parenthèse sur Marie Curry qui est une française vénérable. Après avoir jeté la précédente couche dans la poubelle, j'ai saisi le carton qui contenait les pampers. Insistons sur la passé de ce verbe, même si tout ce régit est conjugué à ce temps, étant donné qu'il n'y avait plus rien dans la boite ! Je me souviens avoir poussé un rugissement de lionne, un feulement de tigresse, enfin bref, un cri digne d'une féline comme moi pour engueuler Ethan qui avait oublié d'acheter des couches la veille. Et voilà une bonne chose de faite ! Bon, maintenant, ne surtout pas paniqué. MON DIEU, QU'EST-CE QUE JE FAIS ? Okay, trop tard, passage direct au plan B. Par mesure de sécurité, je me suis empressée d'éloigner les objets contondants. Vous savez, en situation critique comme celle-ci, ça peut être très dangereux. Par exemple, si jamais je vois un couteau, ou une corde. Enfin bref, c'est quand même grâce à ce geste de prévention que j'ai dignement sauvé la mise. C'est là qu'il avait caché LA CHOSE. En voyant cette dernière dans la chambre de mon fils, j'ai manqué de faire un arrêt cardiaque; j'aurai même pu demander le divorce mais non, je suis défintivement trop bonne, et surtout, j'aime trop mon petit Ethan. N'empêche, il a planquer un magazine porno dans la chambre de Nate ! Mais c'est là que mes neurones se sont mis en marche, et que j'ai eu une idée: après avoir arraché les pages les plus gores, je suis retournée vers la table à langer et j'ai enrubanné mon fils avec le papier comme s'il s'agissait d'une couche. Je fixais les épaisseurs entre elle, ajustais avec des nœuds, et complétais avec de la colle, juste au cas où. Tout cela fait, j'ai admiré mon beau bébé déchargé de toute contrainte vestimentaire et je me suis félicitée une nouvelle fois de sa couche toute neuve avec écrit en grooos dessus hard sex. Prenant mon petit Nate dans mes bras, je me suis dirigée vers le salon d'où résonnait les plaintes de l'arbitre qui réglementait le match de foot que suivait Ethan et j'ai minaudé, de ma voix la plus sensuelle:
      "Chériiii, viens voir qui veut te faire un bisou dans sa belle couche toute neuve après avoir fait un gros dodo..." »



Dernière édition par Plum Gray; le Jeu 7 Aoû - 18:48, édité 17 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin Evans
Mon enfant ? Une perle ! *Sauvez-moi*
avatar

Nombre de messages : 292
‹3 : Johnsson Matthews :D
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: uc, just today; Plum.   Jeu 7 Aoû - 0:44

Citation :
- D'accord mon chéri, mais dis-moi qui est Mary Wollstonecraft avant.
Ahah! J'étais sûre qu'il ne s'en souviendrait pas, prétexte pour se dérober à ses questions.
- Ben, c'est une madame qui a écrit un livre pour que les femmes, elle soit aussi bien que les hommes dans la tête des monsieur. Je peux savoir maintenant maman ?

Omg, enfant prodige ? Le kiffe xD Tu as appelé "Nate" ta "puce" un moment, "puce" ça marche pour fille et garçon ? -->[] Mais c'est pas important :] J'ai également constaté que t'as sauté l'âge dans ta fiche de présentation, mais peu importe j'te prendrais pas la tête pour si peu xD

Malheureusement, une autre Plum Gray s'est inscrite et est en train de faire sa fiche. Mais comme elle n'est pas passée par le réglement à ce que je constate T.T Ce pourquoi je te dirais dans 2 jours si tu as le rôle officiellement (: J'espère que oui parce que j'ai beaucoup apprécié de lire ta fiche ^^ Et le moment de la couche faite avec des pages pornos, omg ->[]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plum Gray

avatar

Nombre de messages : 4
Age : 35
‹3 : ethan;;
MOOD : too sexy for my shirt (a);;
I... : « Lui inculquer quelques notions féministes, évidemment. Pendant que mon mari était coincé devant sa télé sinon il aurait encore gueuler parce que soi-disant le petit est trop jeune, et patati, et patata. Mais il faut bien qu'il voit à quel point le monde des femmes est cruel dès le plus jeune âge non ? »
WHO WITH WHO ? : Ethan. oh chou, t'es toujours aussi sexy. J'ai fait vingt conquêtes cette semaine dont trois mecs trop canon mais tu sais bien, c'est toi que j'aime, que je veux pour moi toute seule. Chéri, je ne me moquerai pas de toi si tu n'as fait que sept conquêtes comme la semaine dernière, puisque moi je t'aime comme cent - sans compter Erick bien sûr huhu.
Erick.: quelle brio dans tes faits et gestes, et oh! quel beau corps bien sculpté. au fait, Nate a encore fait dans sa couche. Tu t'en occupes hein ?
Hellena. Pfiou, heureusement que t'es là sinon, qu'est-ce que je pourrais faire sans toi ? Tu lui donnes le biberon pendant que je rejoins Ethan steuplé ?
Tom. Merci, grâce à toi, je ne vis plus dans la peur constante qu'un être malfaisant appelé personne âgée me vole mon bébé. Et je sais mettre des pains encore plus redoutables qu'avant. Very Happy
Brooke. Ah, que je l'aime cette cliente là. Elle, elle croit à mes pouvoirs au moins. Tenez, quand je lui ai dis qu'elle irait faire ses courses la semaine prochaine, elle a eu l'air trop convaincu.
Soho, Seth. Une fête sans vous n'est pas une fête, tout comme un remake de vieux films n'en est pas un sans pop-corn. La prochaine fois, vous ramenez la bière hein ? Ethan a enfermé la sienne dans un coffre-fort.

Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: uc, just today; Plum.   Jeu 7 Aoû - 15:56

    Merci, ça fait plaisir. :>
    Ben en fait à un moment, j'avais zappé que mon gamin était un garçon. XD
    Je corrige ça tout de suite, contente que la lecture ne t'ai pas trop saoulé. ^^
    Au fait, si ça ne vous dérange pas, est-ce que je peux encore modifier quelques petits trucs de ma présentation, pour détailler un peu plus les différents récits par exemple ? Toujours la même histoire et les mêmes dialogues mais juste pour perfectionner un peu tous ça, étant donné que l'autre Plum va sûrement me déchirer. : D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin Evans
Mon enfant ? Une perle ! *Sauvez-moi*
avatar

Nombre de messages : 292
‹3 : Johnsson Matthews :D
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: uc, just today; Plum.   Jeu 7 Aoû - 16:29

Pas de problèmes (:

Vas-y éclate toi xD J'ai hâte de lire alors =p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plum Gray

avatar

Nombre de messages : 4
Age : 35
‹3 : ethan;;
MOOD : too sexy for my shirt (a);;
I... : « Lui inculquer quelques notions féministes, évidemment. Pendant que mon mari était coincé devant sa télé sinon il aurait encore gueuler parce que soi-disant le petit est trop jeune, et patati, et patata. Mais il faut bien qu'il voit à quel point le monde des femmes est cruel dès le plus jeune âge non ? »
WHO WITH WHO ? : Ethan. oh chou, t'es toujours aussi sexy. J'ai fait vingt conquêtes cette semaine dont trois mecs trop canon mais tu sais bien, c'est toi que j'aime, que je veux pour moi toute seule. Chéri, je ne me moquerai pas de toi si tu n'as fait que sept conquêtes comme la semaine dernière, puisque moi je t'aime comme cent - sans compter Erick bien sûr huhu.
Erick.: quelle brio dans tes faits et gestes, et oh! quel beau corps bien sculpté. au fait, Nate a encore fait dans sa couche. Tu t'en occupes hein ?
Hellena. Pfiou, heureusement que t'es là sinon, qu'est-ce que je pourrais faire sans toi ? Tu lui donnes le biberon pendant que je rejoins Ethan steuplé ?
Tom. Merci, grâce à toi, je ne vis plus dans la peur constante qu'un être malfaisant appelé personne âgée me vole mon bébé. Et je sais mettre des pains encore plus redoutables qu'avant. Very Happy
Brooke. Ah, que je l'aime cette cliente là. Elle, elle croit à mes pouvoirs au moins. Tenez, quand je lui ai dis qu'elle irait faire ses courses la semaine prochaine, elle a eu l'air trop convaincu.
Soho, Seth. Une fête sans vous n'est pas une fête, tout comme un remake de vieux films n'en est pas un sans pop-corn. La prochaine fois, vous ramenez la bière hein ? Ethan a enfermé la sienne dans un coffre-fort.

Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: uc, just today; Plum.   Jeu 7 Aoû - 18:51

    Voilà la suite, mon message dépasse la limite.

    VOUS RENTREZ PLUS TÔT CHEZ VOUS ET, VOUS CHOPPEZ L'BABYSITTER EN PLEIN SEX.TIME, COMMENT RÉAGIREZ-VOUS ?
    « Ce mercredi avait été tout simplement merveilleux, et cela de long en large ! Déjà, il faisait un temps magnifique et je dois vous avouez que quand les gens disent qu'il pleut tout le temps en Angleterre, ce n'est pas tout à fait faut. De plus, j'avais décidé de me reposer aujourd'hui et de laisser Nate aux mains très compétentes de Jane, une baby-sitter que nous employons occasionnellement. Pour m'occuper et me détendre au maximum, j'avais décidé de me rendre à un spa non loin de la ville où Ethan, Nate et moi habitons. Le cadre était tout à fait accueillant, et une hôtesse m'a prise en charge dès mon arrivée. No stress, je vous dis. Elle m'a emmené dans une salle remarquablement grande mais aux airs pourtant confortable, peut-être à cause de la douce chaleur qui émanait de la pièce. En effet, plusieurs bains s'ouvraient face à moi, certains déjà occupés. On m'expliqua brièvement la fonction de chacun, mais je savais déjà que je prendrai un bon bain à bulles des plus relaxants. Je me suis rendue dans les vestiaires les plus proches afin d'enfiler mon maillot de bain deux pièces, couleur bleu marine à rayure turquoise. Il était environ huit heures, et je n'avais pas encore déjeuner, mais la faim ne se faisait pas ressentir. J'ai pris place dans un petit jaccuzzi qui m'emporta directement au pays de la sérénité, et je laissais mes pensées s'évaporaient, tout comme ces petites bulles qui explosaient chacune à leur tour, comme cette délicate vapeur chaude qui disparaissait dans l'air paisible du spa. Une musique d'ambiance était diffusée, cette dernière reproduisait à merveille les notes exotiques d'une mélodie originaire d'Asie, et en bruit de fond, on pouvait entendre le son cristallin d'un filet d'eau qui s'écoulait doucement. Après ce petit avant-goût, on m'emmena dans un endroit semblable à une serre, à un jardin de fleurs sauvages parfaitement domptées. Un bol de café m'attendait sur une petite table de fer blanc, avec un croissant, et une tartine beurrée accompagnée d'un peu de marmelade. En regardant autour de moi, j'ai pu apercevoir d'autres installations semblables, idéalement dispersées. Je suis ensuite retournée à mes activités, en nageant cette fois dans une piscine à vague, histoire d'entretenir ma silhouette, même si mes jogging quotidiens remplissaient ce rôle à merveille. Vers midi, je me suis rendue dans un petit réfectoire chaleureux et climatisé à la perfection où je me suis contenté d'une salade avec de la sauce allégée et d'un brugnon. L'après-midi, je me suis laissée tenter par les massages et envier moi, mais c'est un beau mec musclé - un employé torse nu dans spa, je savais pas que c'était possible - qui s'est occupé de moi, me demandant toutes les secondes si j'avais besoin de quelque chose. J'aurai bien répondu: "Oui mon mignon, j'ai besoin de toi." mais je n'allais pas faire à mon Ethan adoré qui suait au travail. Mais bon, avec ses mains expertes, douce et loin d'être calleuse, qui tâtait mon dos là où il fallait pour me décoincer, il y a de quoi fabuler. Au moment de remonter dans ma BMW bleu marine, j'étais sans aucun doute la femme la plus apaisée de ce monde et ce n'est pas souvent que je suis comme ça. Sur le trajet du retour, je me suis laissée guider par mes pensées, me demandant si mon petit Nate avait passé une aussi bonne journée que sa maman avec Jane, si Ethan pensait à sa petite femme qui se faisait plaisir, et si il serait jaloux en m'imaginant entre les mains d'un autre homme que lui. Ah, ma pauvre Plum, tu es désespérante. Enfin bref; j'étais tellement de bonne humeur que je me voyais bien donner dix livres de plus à la baby-sitter. Après avoir garé la voiture, je suis descendue lentement, profitant encore des effluves de paix que cette journée m'avait laisser. J'ai ouvert délicatement la porte, et j'ai refermé tout aussi doucement derrière moi: vous imaginez, si Nate fait la sieste, mieux vaut pas le réveiller. Quelle ne fut pas ma surprise en entendant des bruits de... respirations saccadées en provenance du salon. Tout d'abord surprise, j'ai vite cédé au doute: oh mon dieu, Ethan est aussi rentré plus tôt que prévu - car oui, il est seulement quatre heures - et il me trompe avec la baby-sitter. Je fus confortée dans mon idée en voyant mon enfant arriver vers moi à quatre pattes, sa couche dégoulinante, de la bave perlant le long de son menton. Oh, comme c'est mignon. Mais je ne me suis pas laissée séduire par la petite bouille de mon gamin maltraité, et enfournant ce dernier dans mes bras, je me suis élancé vers la pièce d'où provenait les bruits, brandissant haut mon poing telle WonderWoman, et en finissant par un sublime atterrissage sur le tapis en provenance de Perce, généreusement offert par ma bourgeoise de cousine qui me plaignait de ne pas être aussi riche qu'elle. Emportée dans le feu de l'action, je me suis mise à pousser un cri de guerre dévastateur, histoire de récupérer mon dû:
    - ETHAAAAAAAAAAN !
    Nouvelle surprise en découvrant sur le canapé Jane, chevauchée par un homme d'environ mon âge. Et sans hésitation, cet homme n'était pas Ethan. C'est à ce moment-là que j'ai poussé un grand soupir de soulagement, ce qui a laissé muet les deux tourtereaux. Cependant, je les ai fixé longuement d'un air sévère, et j'ai fini par lâcher:
    "HUM, HUM ! Il me semble que mon époux et moi, nous vous avons engagé pour prendre soin de notre enfant pendant notre absence, et non pas pour profitez de notre canapé."
    Les deux jeunes gens ont baissé les yeux, et malgré la grimace que leurs visages affichaient, on pouvait voir leur air penaud. Je n'ai pas tardé à reprendre le fil de mon discours:
    "Cependant, c'est un très bon choix, ce canapé-là est très confortable, beaucoup plus que celui de la salle à manger, personnellement, nous avons testé les deux, et j'ai été déçu par le deuxième, celui-là étant beaucoup plus... Mais, hum, je m'égare. "
    Il me semble qu'ils se sont regardés, genre elle me fait peur la folle là, et qu'ils se sont levés pour enfiler leurs vêtements sans un mot. Je les ai regardé tour à tour, et j'ai finalement dévisagé Jane. Elle a rougi, et a essayé de bafouiller quelque chose mais je l'ai interrompu en lui tendant quelques billets.
    "Tenez Jane, votre paye..."
    Mon regard s'est posé sur le canapé, et j'ai ajouté, avec un soupçon de dégoût, mélangé à l'ironie:
    "Au fait, il faudra nettoyer vos cochonneries... Et jetez ces bouteilles d'alcool. Tiens, on dirait la bière de mon mari ? Je vous remercie de nous en avoir débarrassé. Pour la prochaine fois, on verra, hein..."
    Tout en leur indiquant la sortie, j'ai repris mon bébé qui commençait à baver sur le parquet et je les ai regardé s'éloigner. Heureusement que j'étais pleine de zen attitude, sinon je crois que j'aurai commis un double-meurtre. Non, pas sous les yeux de mon gamin. En parlant de Nate, je l'ai soulevé face à moi, je l'ai regardé droit dans les yeux et je lui ai dis la chose la chose suivante:
    "Je sais que tu es un enfant perspicace. Alors oublie ça tout de suite, tu n'as rien vu, okay ?" »

    BAMBIN A L'ÂGE DE "COMPRENDRE" ET VOUS DEMANDE « COMMENT ON FAIT LES BÉBÉS ? » ; QUE RÉPONDEZ-VOUS ?
    "Maman ? Tu peux m'expliquer comment on fait les bébés ? Papa, il dit que c'est avec des roses et des choux, mais ça peut pas être possible parce que dans le potager de Papy et Mamy, y'a pas de bébés !" Pour une fois que c'était Ethan qui s'occupait de Nate, il fallait quand même que je sois interrompue dans ma lecture très culturelle - attendez, j'étais entrain de lire Closer quand même. Qu'est-ce qu'il m'a demandé déjà ? Ah oui, comment fait-on les bébés. Hein ?! On s'intéresse à ça à son âge ?! Décidément, impossible d'obtenir un peu de répit ici. Franchement, ça fait quatre jour que je bosse comme une possédée sur mon prochain bouquin, et alors que je m'autorise un peu de détente, mon petit bout de chou se sent obliger de venir m'emmer...euh, m'embêter. Apparemment, mon très cher mari m'avait refilé la situation de la question existentielle primordiale en racontant l'histoire débile des légumes et des fleurs. Invention que Nate n'a pas cru bien sûr. Attendez, il n'est pas idiot mon gamin. C'est quand même moi qui lui ai enseigné des principes du féminisme dès la naissance. Ca m'a d'ailleurs donné une idée, celle de tester les capacités de mon gamin en détournant le sujet, d'une pierre deux coups.
    - D'accord mon chéri, mais dis-moi qui est Mary Wollstonecraft avant.
    Ahah! J'étais sûre qu'il ne s'en souviendrait pas, prétexte pour se dérober à ses questions.
    - Ben, c'est une madame qui a écrit un livre pour que les femmes, elle soit aussi bien que les hommes dans la tête des monsieur. Je peux savoir maintenant maman ?
    Oh shit. Ma feinte a échoué, elle s'est même écroulée misérablement. Oh, il faut que je lui dise la vérité après tout ! Je ne l'ai pas éduqué face aux grandes valeurs de ce monde pour lui cacher maintenant le système de la conception, du miracle de la vie. Et puis, je me souviens bien, il m'a regardé avec ses grands yeux noisettes, et sa petite bouille m'a fait craquer tout de suite; même si ses joues de bébé ont vite fondu, il est toujours aussi adorable.
    - Hé bien, en fait mon chou, le monsieur et la madame qui veulent un bébé, ils se font un très gros câlin, et il faut qu'ils soit très amoureux. Tu vois, l'amour c'est comme de l'eau... dans le ventre de la maman, il y a... une graine, et dès qu'elle se fait arroser par l'amour... et bien, il y a un bébé qui pousse.
    Quand je pense que moi, écrivaine de profession, j'ai dis un truc aussi débile que ça à mon fils. Mais fallait bien improviser, j'ai juste... dis la vérité de façon détournée. Aussitôt, ma progéniture est partie dans le couloir, toute guillerette. J'ai poussé un profond soupir, et j'ai éprouvé un instant de soulagement... qui fut très court, étant donné que à peine deux secondes plus tard, mon petit Nate était de retour, trainant Ethan derrière lui, le visage de ce dernier affichant la surprise. Aussitôt, il demanda:
    "Papa, tu peux faire un très gros câlin à Maman, avec beaucoup d'amour ? Parce que j'aimerai un petit frère !"


Dernière édition par Plum Gray; le Jeu 7 Aoû - 19:18, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin Evans
Mon enfant ? Une perle ! *Sauvez-moi*
avatar

Nombre de messages : 292
‹3 : Johnsson Matthews :D
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: uc, just today; Plum.   Jeu 7 Aoû - 19:00

Okay =D Bon comme pour Brooklynn, j'lirais les nouveautés plus tard xD Désolée de ma flémmardise xd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plum Gray

avatar

Nombre de messages : 4
Age : 35
‹3 : ethan;;
MOOD : too sexy for my shirt (a);;
I... : « Lui inculquer quelques notions féministes, évidemment. Pendant que mon mari était coincé devant sa télé sinon il aurait encore gueuler parce que soi-disant le petit est trop jeune, et patati, et patata. Mais il faut bien qu'il voit à quel point le monde des femmes est cruel dès le plus jeune âge non ? »
WHO WITH WHO ? : Ethan. oh chou, t'es toujours aussi sexy. J'ai fait vingt conquêtes cette semaine dont trois mecs trop canon mais tu sais bien, c'est toi que j'aime, que je veux pour moi toute seule. Chéri, je ne me moquerai pas de toi si tu n'as fait que sept conquêtes comme la semaine dernière, puisque moi je t'aime comme cent - sans compter Erick bien sûr huhu.
Erick.: quelle brio dans tes faits et gestes, et oh! quel beau corps bien sculpté. au fait, Nate a encore fait dans sa couche. Tu t'en occupes hein ?
Hellena. Pfiou, heureusement que t'es là sinon, qu'est-ce que je pourrais faire sans toi ? Tu lui donnes le biberon pendant que je rejoins Ethan steuplé ?
Tom. Merci, grâce à toi, je ne vis plus dans la peur constante qu'un être malfaisant appelé personne âgée me vole mon bébé. Et je sais mettre des pains encore plus redoutables qu'avant. Very Happy
Brooke. Ah, que je l'aime cette cliente là. Elle, elle croit à mes pouvoirs au moins. Tenez, quand je lui ai dis qu'elle irait faire ses courses la semaine prochaine, elle a eu l'air trop convaincu.
Soho, Seth. Une fête sans vous n'est pas une fête, tout comme un remake de vieux films n'en est pas un sans pop-corn. La prochaine fois, vous ramenez la bière hein ? Ethan a enfermé la sienne dans un coffre-fort.

Date d'inscription : 06/08/2008

MessageSujet: Re: uc, just today; Plum.   Jeu 7 Aoû - 19:20

    Cette fois, tout est terminé. Première partie dans le premier post, le reste dans le second. J'espère que ça ira; au fait, je préviens juste ici comme je n'ai pas encore été validée mais il s'avère que je pars en vacances demain, pendant environ une semaine donc j'aimerai que vous ne me supprimiez pas. XD
    Et bonne re-lecture aussi. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erin Evans
Mon enfant ? Une perle ! *Sauvez-moi*
avatar

Nombre de messages : 292
‹3 : Johnsson Matthews :D
Date d'inscription : 25/02/2008

MessageSujet: Re: uc, just today; Plum.   Sam 9 Aoû - 21:46

Désolée de t'avoir fait attendre T.T

En tout cas, j'ai lu ta fiche et youhouuu <3 Les parents Gray vont pondre un p'tit frère au bambin ou pas alors ? ->[]

Fiche VALIDEE =D Amuse toi bien ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: uc, just today; Plum.   

Revenir en haut Aller en bas
 
uc, just today; Plum.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» What 's the date today ?
» Courtesy Plum Pudding ~ Une poupée de porcelaine
» Noémie Amaranth {Wualidée}
» The self imposed limitations of the underdeveloped mind.
» President Clinton on Meet the Press today

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOOLISHNESS :: 
CHAPTER I : HOW TO BECOME GREAT PARENTS ?
 :: « It's okay, be cool ; we have our papers man. » :: OPEEEEY :D
-
Sauter vers: